J'avance !

Archive for the ‘Arrêt du tabac’ Category

1 mois sans fumer !!!!!!

with 24 comments

Il y a un an, je reprenais la cigarette… après un an d’arrêt. Au début, je pensais fumer uniquement en soirée, lors des apéros ou après le café. J’étais certain d’être raisonnable et que cette fois je ne tomberais pas dans le piège. Cela a très bien marché… 3 jours après la cigarette taxée lors d’un apéro, j’achetais un paquet. Une semaine après j’en fumais un par jour !!!!!!!! Très belle maîtrise !
J’avais repris en moins d’une semaine comme au début. Et il m’a fallu un an pour arrêter. Bien sur, pendant l’année 2010 j’ai arrêté 3/4 fois, mais jamais plus de 2 semaines, et à chaque fois, c’était une véritable souffrance.

Quelle différence entre mes différents arrêts du tabac ?
Mes tentatives échouées cette année peuvent s’expliquer par
J’ai davantage ralenti ma consommation qu’arrêté. En effet, j’ai toujours continué, pendant ces tentatives d’arrêt, à fumer. Certes, très peu, mais une cigarette, un pet,… par ci par là, et au moindre moment de faiblesse, c’était reparti.
Je pense que le fait de ralentir n’était pas pour moi une bonne solution. Parce que finalement, ce n’est pas arrêter. La cigarette est toujours présente. Comme l’arrêt n’est pas définitif, le cerveau (le petit monstre avide de nicotine comme l’appel Allen Carr) est toujours à l’affut. Il guette sa proie et il sait qu’elle va passer. Bref, si cette méthode de la réduction progressive de la cigarette marche pour certain, pour moi, au bout de 4 essais, je peux dire qu’elle n’est pas adaptée. Je pense que c’est la principale cause des précédents échecs.

Pourquoi j’ai réussi (pour l’instant)
1. J’ai arrêté complétement (aucune exception n’est autorisée)
2. j’ai fixé une date longtemps à l’avance. Un mois, un mois et demi.
3. J’ai essayé d’avoir une approche à 360°. C’est à dire, que

- j’ai pris rendez-vous chez mon médecin généraliste pour qu’il m’accompagne dans l’arrêt

- j’ai re-feuilleté le livre d’Allen Carr "Arrêter de fumer"

- j’ai consulté pendant quelques semaines des sites d’arrêts du tabac.

- j’ai pris rendez-vous chez mon dentiste pour qu’il me détartre les dents

- j’ai annoncé à mon entourage que j’allais arrêter de fumer. Ce qui l’a plutôt amusé. J’y ai vu un encouragement :-)

- j’ai la veille de l’arrêt du tabac,

  • fumé ma dernière cigarette
  • jeté tous les briquets, allumettes,…
  • rangé au fond d’une armoire tous les cendriers
  • fait bruler du papier d’Arménie
  • aéré
  • préparé les patchs et les gommes pour le lendemain
  • pris une tonne de mandarines, pommes et sachets de thé comme produit de substitution. Car je voulais sucer le minimum de gomme

- Le jour J

  • j’ai mis consciencieusement mis mon patch. Le patch fut comme une béquille ou plutôt comme un ange gardien qui me disait "cette fois, tu as arrêté, tu peux pas reprendre"
  • j’ai serré les dents
  • je n’ai pensé qu’à ça
  • et à la fin de la journée, j’étais bien content de moi

- les jours suivants

  • j’ai un peu fuit les contacts pendant une semaine et encore plus les soirée
  • j’ai mangé des pommes et des mandarines :-) et bu du thè
  • le 5ème jour, je me suis offert avec ma chérie une soirée
  • le 6ème jour, je n’avais plus de patch et je n’en ai plus repris
  • quelques gommes 4/5 la deuxième semaine
  • et voilà, j’avais passé la première semaine, la deuxième sans patch

Donc au bout d’un mois, j’explique mon succès ! Et oui! C’est un succès dont je suis très content et pas peu fier :-) par cette approche à 360°, par l’arrêt sans concession (aucune taf autorisée, ou cigarette, juste comme ça) et puis par une motivation préparée en amont et sans doute aussi par les échecs précédents.

Mes motivations pour arrêter de fumer étaient classiques :

  • j’en avais marre d’être dépendant et d’organiser ma vie autour de la cigarette
  • je commençais à un peu flipper sur les risques pour ma santé
  • je puais, mon appart puais, même si je ne fumais que dans la cuisine fenêtre ouverte
  • ça me coutais une fortune (un paquet par jour à 5,4 €, plus les chewing-gum parce qu’on pu de la gueule, les allumettes, les briquets, les magazines dont on à rien à faire mais qu’on achète parce qu’on est dans un bureau de tabac…
  • j’étais pas convaincu de l’exemple à donner à mes enfants
  • et peut-être le plus important, j’ai réalisé que je fumais aussi pour faire chier mes parents, ce qui à 40 ans  est un peu pathétique. Une fois cette prise de conscience faite, j’ai pu arrêter de fumer

Bref 1 mois sans cigarettes :

  • 620 cigarettes non fumées
  • 176 € économisés
  • Une haleine retrouvée
  • Un odorat en reconstruction et des odeurs de tabac froid sur les vêtements, les cheveux, l’appart qui ont disparues
  • Plus de douleur dans les poumons
  • Une fierté et une satisfaction bien motivantes
  • Même si parfois, j’ai une vraie envie de clope, mais qui passe de plus en plus vite.

Donc, après un mois d’arrêt, je ne vois que des points positifs.

Je continue d’arrêter de fumer !

Written by barbatruc

3 février, 2011 at 10:40  

7 clés pour se débarasser de la cigarette

leave a comment »

7 clés

7 clés

Leo Babauta raconte dans un article comment se débarrasser de certaines mauvaises habitudes et du tabac en particulier.

Selon lui, il existe 7 clés pour se débarrasser d’une mauvaise habitude. Suivre un plan d’action respectant ces différentes clés doit aider à se débarrasser d’une mauvaise habitude et notamment la cigarette. Il propose de remplacer la mauvaise habitude par une bonne habitude.

  1. J’identifier les déclencheurs pour chaque habitude. Quelles sont les situations qui déclenchent l’envie de fumer (le café, le petit-déjeuner, le stress, la joie, l’alcohol, conduire, téléphoner, etc.) Il est important de connaître ces facteurs déclencheurs. En anglais on parle de triggers, ce qui veut aussi dire détente d’une arme.
  2. Pour chaque déclencheurs, j’identifie une bonne habitude qui remplacer la mauvaise (fumer). Lorsque j’ai pris mon petit-déjeuner, au lieu de fumer, qu’est-ce que je pourrais faire ? Quand je stresse, qu’est-ce que je pourrais faire au lieu de fumer. Quand je fais une pause, qu’est-ce que je pourrais faire au lieu de fumer ?  Je pourrais par exemple respirer. Je pourrais manger un fruit, je pourrais boire un verre d’eau, je pourrais par exemple marcher, je pourrais par exemple téléphoner, je pourrais par exemple écrire un post, je pourrais écrire sur mon envie de cigarette,…
  3. Pendant un mois, je me concentre sur mes déclencheurs. Cela veut je m’oblige pendant un mois chaque fois qu’un déclencheur se présente à faire la bonne habitude plutôt que la mauvaise. Il faut être constant, si parfois je remplace la mauvaise habitude par une bonne et d’autres non, jamais l’habitude pourra se former. Si j’échoue, je remets les compteurs à zéro et je repart pour un mois. (selon la théorie, qu’il faut 21 jours pour changer une habitudes, ces 9 jours supplémentaires permettent de l’ancrer davantage)
  4. J’évite certaines situations qui favorisent la cigarette, au moins un certains temps, afin de faciliter la mise en place de ces nouvelles habitudes. Éviter les pauses au bureau, éviter le café, éviter les apéros, …
  5. Je réalise que les pulsions seront fortes et importantes, mais aussi qu’elles disparaitront rapidement après quelques minutes Les pulsions, les bouffées d’envie, … arrivent violemment, mais s’estompent rapidement. Comme des vagues. Stratégie pour patienter dans la tempête : respirer, manger un fruit, exercices physique, marcher, …
  6. Je demande de l’aide. Je demande à ma famille, à mes amis à mes collègues de me soutenir. Je peux aussi aller sur des forums en ligne
  7. JE RESTE POSITIF ! Je vais avoir des pensées négatives. La chose importante est de réaliser lorsque je vais les avoir et de bien les expulser hors de mon esprit. De les écraser ! Et de les remplacer par des pensées positives "Je peux le faire" "Si X l’a fait, je peux le faire"…

Si j’échoue, je recommence. J’analyse pourquoi j’ai échoué et je recommence. Je crois que c’est Edison qui eut besoin de 1000 prototypes avant de trouver un nouveau brevet et qui déclarât, je n’ai pas échoué mille fois, j’ai trouvé 999 façon différentes qui ne marchaient pas.

Written by barbatruc

1 avril, 2010 at 8:14  

Publié dans Arrêt du tabac, Habitudes

Tagged with ,

Suggestions et photo pour l’arrêt du tabac

leave a comment »

Voici quelques suggestions pour arrêter de fumer. Ces suggestions sont, je crois, utilisés lors de séance d’hypnose visant l’arrêt du tabac

1) La fumée de tabac est un poison

2) Le corps mérite d’être protégé de la fumée

3) Il est possible et agréable de vivre sans fumer

Une photos sur le même principes qu’une précédentes reprenants les composants toxiques dans une cigarette.

Composants du tabac

Composants du tabac

Written by barbatruc

31 mars, 2010 at 8:06  

Publié dans Arrêt du tabac

Tagged with

Des bénifices immédiats et à moyen terme, l’arrêt est vraiment salutaire !

leave a comment »

Article trouvé sur tabac-stop.net

Presque tous les méfaits du tabac sont réversible. Dès l’arrêt, l’organisme se nettoie progressivement et les risques de maladies graves redeviennent en quelques années ceux d’une personne n’ayant jamais fumé

• Au bout d’un jour
Le monoxyde de carbone issu de la fumée est presque éliminé. La pression sanguine et le rythme cardiaque redeviennent normaux. La toux est plus forte, c’est bon signe !
Vos poumons se décrassent. Votre organisme va être mieux oxygéné.

• Dès la première semaine
L’activité physique et respirer redeviennent plus facile. Le goût revient et les aliments ont une nouvelle saveur. L’odorat s’affine.

• Après les 15 premiers jours
L’équilibre nerveux et le sommeil sont bien meilleurs.

• Le premier mois
L’encombrement bronchique et la toux diminuent (le tabac provoque 80% des cancers bronchiques), la voie s’éclaircie, le soufle s’améliore et votre teint n’est plus gris. Le risque d’infection diminue. On retrouve une certaine vigueur sexuelle. Votre confiance s’est renforcée et vous êtes fier de votre première victoire. Vous vous sentez plus libre.

• Dès 6 mois
Si vous avez grossi, votre poids est stabilisé. J’ai une meilleure immunité contre les maladies, donc les inflammations et les troubles chroniques se raréfient.

• Après 1 an
Le risque de maladie coronarienne et le risque de crise cardiaque ont diminué de moitié.
Le risque de cancer continue à diminuer. Le fonctionnement de vos poumons à augmenté d’environ 10%.

• Après 2 ans
Le risque d’infarctus du myocarde est redevenu celui d’un non-fumeur.

• Après 5 ans
Les risques de cancer de la bouche, de la gorge, de l’œsophage, du pancréas et de la vessie sont réduits de moitié.

• Après 10 ans
Le risque de crise cardiaque redescend au même niveau que celui d’une personne qui n’a jamais fumé. Le risque de mourir du cancer du poumon est réduit de moitié.

• Après 15 ans
Le risque de cancer du poumon rejoint celui d’un non-fumeur (le tabac provoque plus de 90% des cancers du poumon).

Written by barbatruc

29 mars, 2010 at 4:42  

Publié dans Arrêt du tabac

Demain j’arrête de fumer !

with 5 comments

Arrêt du tabac

Et oui, j’ai repris la cigarette fin décembre dans un esprit Carnaval ! Je fais ce que je ne fais pas le reste du temps ! Et paf, ça fait 3 mois que le Carnaval dure ! J’arrête maintenant. J’ai bien touché du doigt les limites de la clope. J’en ai marre.

POURQUOI ,

Je pue ! Mon appart pue ! Mes fringues pues ! Ma voiture pue !

Je me ruine : 5€30 le paquet soit : près de 500 euros en comptant les briquets, les allumettes, les chewing-gums et autres merdes achetées dans les bureaux de tabac. 500 euros en 3 mois ! C’est pas mal. C’est un luxe qui détruit !

Je commence à ressentir des effets physiques. J’ai les poumons qui brulent un peu. J’ai l’impression que la clope me fatigue.

Elle occupe un temps de cerveau important. Entre la pensée, l’envie d’une clope, la clope elle-même plus tous les moments durant lesquels je me dis qu’il faudrait que j’arrête… ça fait beaucoup !

Ça me prends du temps. A raison de 5′ par cigarette et un paquet par jour, cela fait 100′ par jour soit 1H40 par jour, soit 11H40 par semaine, 46H40 par mois… C’est pas mal quand même. Et après ça je trouve le temps de rien faire !!!

Je culpabilise !Je ne suis pas serein et je n’assume pas de fumer. Car je sais que c’est pas terrible et que j’ai été bien mieux sans fumer.

Ce n’est pas un bon exemple pour mes enfants. J’en arrive parfois à ne pas être sympa avec eux pour pouvoir fumer une clope !!!!

Cela ne m’aide pas du tout à me concentrer, au contraire, il s’agit d’une distraction supplémentaire.

Je ne fais plus d’activités physique, je préfère allumer une clope au lieu d’aller courir. Et après c’est plus dur de se relancer pour le faire.

Je me trouve souvent ridicule lorsque je fume, surtout en face d’une autre personne.

Ce qui va me manquer :

La clope lors des apèros.

Le soulagement de la pulsion, mais cela ne va pas durer, car rapidement cette pulsion va s’éteindre.

Les moments de convivialité autour de la clope. A moi de les remplacer par d’autres moments et pourquoi pas joindre les fumeurs même si je ne fume pas.

PLAN D’ACTION

Penser à respirer.

Faire du sport. Jogging, gym, marche,…

Trouver une occupation, guitare, blog, travail, …

Une bouteille d’eau, pour boire chaque fois que j’ai envie d’une clope.

Éviter pendant quelque temps les situations propices à la clope : apèros, fumeurs, bureaux de tabac,…

Informer mon entourage de mon arrêt du tabac. Afin que cela m’oblige à respecter ma parole et qu’il me soutienne dans mon projet.

Verser sur un compte 5€30 par jour sans clope. Et se faire des cadeaux avec l’argent économisé.

Written by barbatruc

28 mars, 2010 at 3:00  

Arrêt du tabac : 3 mois et 26 jours

leave a comment »

Arrêt du tabac

Arrêt du tabac

Cela fait 3 mois et 26 jours que j’ai arrêté de fumer !!!!!!! Je suis super fier !

La bonne nouvelle est que j’y pense de moins en moins. J’avais un rituel qui consistait à verser chaque jour 5 € sur mon compte. Cela me permettait de me féliciter quotidiennement de mon arrêt du tabac. Je faisais le point sur mon arrêt, j’étais fier d’avoir économisé 5€ dans la journée et de voir combien j’avais économisé depuis le début de mon arrêt.Maintenant, je ne ressent plus le besoin de le faire tous les jours. Je pense que c’est bon signe. Je deviens un non fumeur et non plus un ex-fumeur. C’est très encourageant.

Ceci dit, de temps en temps, je fais tout de même le point. Alors aujourd’hui je peux dire que j’ai économisé 585€ minimum. Car ce mode de calcul prends juste en compte les dépenses en paquet de cigarette et non pas les briquets, boites d’allumettes, les chewing gum, les cafés et les apéros prétextes à cigarettes, les dépenses superflues liées aux visites  quotidienne dans un bureau de tabacs.

Je n’ai pas fumé 2320 cigarettes.

Pendant 11 600 minutes ( 194 H) j’ai fait autre chose que de fumer.

Les bénéfices que j’apprécie maintenant :

- je ne sens plus la clope

- je pue moins du bec

- je n’ai plus de poids dans la poitrine

- je pense beaucoup moins à la clope

- je ne pense plus au fait que je devrais arrêter de fumer

- je me dégoutte beaucoup moins

- je culpabilise beaucoup moins

- je suis plutôt fier de moi

-j’ai repris le sport et je commence à adorer ça. Je commence vraiment à apprécier d’aller courir. Je suis presque à 3 sorties par semaine.

Sacrifices :

- j’ai parfois vraiment envie d’une cigarette. Notamment à l’apéro, dans les moments de détente, de satisfaction. J’ai parfois envie de m’offrir ce plaisir.  Je sais qu’il faut que je résiste. Je sais aussi qu’il ne faudrait pas que quelqu’un insiste gentiment et doucement pour me faire replonger dans ces moments là. Heureusement, ce n’est pas le cas et mon entourage respecte mon arrêt.

- j’aimais bien les pauses clopes

- j’aimais beaucoup les apéros clopes

- il faut résister à la tentation.

- je dois accepter que je ne peux pas me permettre de tirer une taffe, de refumer une cigarette (même juste une) car sinon je vais à très court terme replonger. Je dois accepter ce sacrifice.

Finalement, les avantages restent largement supérieurs aux inconvénients et sacrifices. Je suis très content d’avoir arrêté. Et je vais continuer d’arrêter.

Written by barbatruc

28 avril, 2009 at 11:08  

24 jours sans fumer !

leave a comment »

fleur24 jours sans fumer. Je suis super fier et super content. Cela se fait relativement facilement, mais comme dans les posts précédents je sens que je peux rechuter à tout moment. Je me sens très fragile. La cigarette n’est pas encore une étrangere pour moi. Elle n’est pas encore rayée de ma vie.

Je dois résister. Cela devient de plus en plus facile. Mais le risque de chuter est toujours présent.

Sinon, je n’ai presque plus de douleur dans la poitrine. Je crois que ceux sont les bienfaits de l’arrêt.

Je suis de plus en plus sensible à l’odeur de clope des autres. ET bien ça pu ! ! ! Bon je le savais déjà, mais là, cela prend une autre dimension. C’est certainement lié au fait que mon odorat doit retrouver un peu la pèche.

Ceci dit, mon odorat n’est pas non plus devenu une bête de concours. Il ne l’a jamais été.

Je me gèle moins les miches depuis que j’ai arrété.

Bilan quantitatif:

  • J’ai économisé 120 euros.
  • Je n’ai pas fumé 480 cigarettes !
  • J’ai gagné à raison de 6′ par cigarette : 2880 minutes soit 48 heures ! Ce n’est pas exact, car il est possible de faire autre chose pendant que l’on fume. En tout cas c’est 48h qui n’ont pas étés polluées par la cigarette. Et comme mon autre résolution cette année est d’être dans le présent. Je crois que c’est bien.
  • Depuis que j’ai arrêté de fumer, je suis allé courir 3 fois. Ce qui mieux que tout ce que j’ai pu faire depuis 2 ans.

Written by barbatruc

24 janvier, 2009 at 8:27  

Publié dans Arrêt du tabac, Habitudes

Tagged with

12 jours sans tabac ! Yes !

leave a comment »

12 jours sans fumer. 12 jours sans allumer une cigarette, sans inhaler de la fumer.

Et bien j’apprécie. J’ai toutefois l’impression qu’il ne faut pas que je baisse ma garde. Les occasions de fumer sont nombreuses. C. mes collègues, mes copains, beaucoup d’entre eux fument. Je dois rester vigilant. Car j’ai l’impression que l’envie n’est pas très loin et que ma vigilance baisse. L’addiction est en embuscade. Le monstre veut sa dose. Il n’est pas encore endormi ou éliminé. Je ne vais pas le réveiller. Je ne vais pas lui donner une seconde vie.

Je ne l’alimente pas. Je lui coupe son carburant à savoir la nicotine.

Don’t Give Up the Fight !

Written by barbatruc

12 janvier, 2009 at 4:45  

7 jours sans fumer une seule clope !!!!!!!!

leave a comment »

Et oui, 7 jours sans fumer une seule clope. Je suis très fier de moi. Finalement ce n’est pas si dur que cela pour l’instant.

J’ai bien entendu des petites pulsions, des petits sentiments de vide, mais je n’ai pas trop d’effort à faire pour ne pas fumer.

La première soirée seul, fut un peu difficile. D’habitude, je comblais le sentiment d’ennui par une clope. Illusoire, mais structurant.

Autres difficultés : gérer les petites envies, ou plutôt pulsions. Mais j’arrive à résister en utilisant l’image comparant l’addiction, la dépendance à un monstre qui se nourri de nicotine. Je suis en train de supprimer l’approvisionnement du monstre dépendance(addiction) et de le faire crever ou du moins de le rendre beaucoup moins puissant,voire de l’endormir. Je le détruit en l’affamant. Plus de cigarette, donc plus de nicotine, donc plus de monstre de la dépendance.

Je suis sur la bonne voie !

J’apprécie de ne pas sentir la clope. J’apprécie que les vêtements ne sentent plus.

J’apprécie de ne plus puer du bec le matin (ou du moins autre chose)

J’apprécie de ne pas organiser ma vie autour du tabac. J’apprécie d’y penser un peu moins – même si pour l’instant, la clope ou ma résistance à la clope est une pensée récurrente – mais c’est différent.

J’apprécie d’économiser de l’argent. Déjà 35 euros d’économisé.

J’apprécie de respirer un peu mieux. J’apprécie que mes poumons aillent mieux.

J’apprécie se sentiment de liberté.

Written by barbatruc

7 janvier, 2009 at 1:59  

Je choisis d’arrêter le tabac aujourd’hui !

leave a comment »

non-smoking-areaAujourd’hui, j’arrête le tabac !

Qu’est-ce que je veux ? Etre en forme, énergique, avoir l’esprit clair, un corps en bonne santé, être fier de moi, avoir bonne haleine, avec une meilleur peau, je pas être obsédé par les clopes, libérer de la place dans mon esprit

Pourquoi ? Pouvoir faire beaucoup de choses, pouvoir jouer longtemps avec mes enfants, profiter de la vie, pouvoir monter au Mont-Blanc et autre belles balade, pouvoir courir, pouvoir avoir l’esprit clair,…

Actions :

1. Jamais de première cigarette. Je n’entre pas dans le domaine des fumeurs, je refuse la première cigarette, même si j’en ai envie. A la place, je vais marcher, boire, respirer, m’occuper, mettre sur un compte chaque euros économisés avec l’arrêt du tabac : à savoir au moins 5€ par jour. Soit 150€ par mois, soit 1800€ par an.

2. J’essaie de chasser l’idée du tabac

3. Je peux au contraire l’accepter, et m’imaginer en train de fumer une cigarette, ressentir l’odeur, la sensation tactile de la cigarette sur mes doigts, sur mes lèvres. J’imagine l’inhalation de la fumée, son odeur, … Je peux me concentrer sur les raisons de mon arrêt du tabac. A savoir être en bonne santé, être libre,

4. Je bouge,

5. Je marche,

6. Je respire, …

7. Je bois un verre d’eau

8. J’écris

9. Je visualise les méfaits du tabac

10. Je mange un fruit


Written by barbatruc

15 décembre, 2008 at 10:18  

Publié dans Arrêt du tabac

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.